avec la participation de Henna Burney, Benoît et Stéphanie Dudognon, Thomas Lefèvre, Antoine Rouilly. et le soutien de la chaire d’éco-conception « EC-AD » Nespresso France .

Chaque année, 75 000 tonnes de riz sont produites en Camargue, sur une base de 18 000 ha.

Pour des raisons météréologiques, dans la majeure partie des cas, les pailles de riz, considérées comme déchet sont brûlées ou enfouies au champ. L’écorce du riz, résidu issu du décorticage, est co-produite à hauteur de 15 000 tonnes par an, une partie est valorisée sous forme d’énergie.

Comment valoriser les co-produits des rizières de Camargue ?

Ce projet propose de valoriser les résidus organiques des rizières en Camargue par le design grâce à l’expertise de différents acteurs. Il explore par des procédés artisanaux (fabrication traditionnelle de papier, tissage, ennoblissement) et des procédés industriels (extrusion, compression) les différentes qualités, effets et plasticités des résidus, transformés en matériaux.